Credeez.com : Un crédit à taux zéro sponsorisé

dimanche 23 décembre 2012

Nouveau Credeez.com : Un taux à la consommation classique, souscrit dans une banque, peut avoir un taux / TAEG de plus de 20%. Résultat : 30% des foyers en France en remboursent toujours au moins un selon l’observatoire des crédits. Et pourtant, le site Credeez.com propose un taux à 0%. Comment?
Via le site Credeez, le crédit est en fait sponsorisé : le client souscrit un crédit chez un partenaire de la société, qui donne une commission de courtier. Et quand le client fait un achat auprès d’un commerçant partenaire, ce dernier accepte de payer tout ou partie des intérêts pour que le client devienne son client.
Résultat : celui qui a souscrit l’emprunt, paye des intérêts, remboursés par virement. Au final, le crédit est donc gratuit pour lui, et il ne paye que le prix de l’objet qu’il a acheté, étalé sur plusieurs mois :

Il existe bien sûr certaines limites pour la durée, le montant, etc… : ils doivent être raisonnables pour que la partenaire accepte.
Concrètement, l’utilisation semble simple : il suffit de se rendre sur le site, et d’indiquer le montant que l’on désire emprunter, la durée… et le site indique le taux du crédit, qui sera à 0% si on reste raisonnable.
Autre possibilité : la recherche de produits auprès des partenaires, via un moteur directement intégré sur le site.
Et c’est là qu’on s’aperçoit qu’il faut tout de même être prudent : le premier article de la section Electro-ménager (un Samsung Navibot SR8980) est affiché à un prix… supérieur à celui de Boulanger ou de Darty. Dans la section Hi-Fi, c’est pire : les produits présentés semblent être d’ancienne génération, pourtant toujours au prix du neuf. Une voiture d’occasion, elle, sera par contre listée par un partenaire au même prix sur Credeez que sur La Centrale (la photo étant la même, avec les même caractéristiques). Il sera peut être un peu plus simple de négocier sans passer par le site, mais on reste dans un bon exemple.

Le concept est donc sympathique, et peut vraiment dépanner. Mais comme tout acte de consommation, en particulier à crédit, il doit être réfléchi, et comparé : si les intérêts qu’on présente comme « offerts » sont en fait plus ou moins rajoutés au prix du produit, il est peut être plus intéressant de payer un taux raisonnable…





Tags:

Laisser une réponse